top of page

Les démarches administratives à suivre pour devenir autoentrepreneur(e)

De nos jours, de plus en plus de personnes se lancent dans l'entrepreneuriat et choisissent le statut d'autoentrepreneur.


Ce statut offre de nombreux avantages, tels que la simplicité des démarches administratives et la gestion simplifiée de la comptabilité.


Si tu envisages de devenir autoentrepreneur, il est important de connaître les étapes à suivre pour te lancer dans cette aventure.


Dans cet article, nous allons t'expliquer les démarches administratives nécessaires pour devenir autoentrepreneur en France.


Au sommaire :

  • Qu'est-ce qu'un autoentrepreneur

  • Avantages de devenir autoentrepreneur

  • Les étapes pour devenir autoentrepreneur

  • Étape 1 : Choix du régime d'autoentrepreneur

  • Étape 2 : Déclaration d'activité

  • Étape 3 : Ouverture d'un compte bancaire

  • Étape 4 : Obligations fiscales

  • Étape 5 : Obligations sociales

  • Étape 6 : Gestion administrative

  • Les erreurs à éviter

  • FAQ

Être autoentrepreneur signifie être à la fois entrepreneur et employé de son propre business.


Ce statut est particulièrement adapté aux petites activités commerciales ou artisanales et offre de nombreux avantages.


Cependant, il est essentiel de bien comprendre les démarches administratives à suivre pour éviter les erreurs et les problèmes futurs.

Qu'est-ce qu'un autoentrepreneur ?

Un autoentrepreneur est un entrepreneur individuel qui bénéficie d'un régime fiscal et social simplifié.


Ce statut permet à une personne de créer et de gérer une entreprise de manière simplifiée, sans avoir à supporter les charges et les formalités administratives lourdes des autres types d'entreprises.

En tant qu'autoentrepreneur, tu as la possibilité de choisir parmi différentes activités, telles que la prestation de services, le commerce de biens, l'artisanat, etc.


Le régime de l'autoentrepreneur est soumis à certaines limitations de chiffre d'affaires, qui varient en fonction de l'activité exercée.

Avantages de devenir autoentrepreneur

Devenir autoentrepreneur présente de nombreux avantages :

  1. Simplicité administrative : Les démarches administratives pour devenir autoentrepreneur sont relativement simples et rapides. Tu peux créer ton entreprise en quelques étapes seulement, ce qui te permet de te concentrer sur ton activité principale.

  2. Charges sociales et fiscales réduites : Le régime de l'autoentrepreneur bénéficie d'un système de charges sociales et fiscales allégées. Tu paies tes cotisations sociales et tes impôts en fonction de ton chiffre d'affaires réel, ce qui te permet de maîtriser tes dépenses et de limiter les charges liées à ton activité.

  3. Pas de TVA à collecter : En tant qu'autoentrepreneur, tu n'as pas l'obligation de collecter la TVA sur tes ventes ou tes prestations de services. Cela simplifie grandement ta comptabilité et évite les formalités complexes liées à la TVA.

  4. Liberté et flexibilité : En tant qu'autoentrepreneur, tu as la liberté de choisir tes horaires de travail et tes clients. Tu peux gérer ton entreprise à ton rythme et selon tes propres objectifs.

  5. Accès aux avantages sociaux : En tant qu'autoentrepreneur, tu as accès à certains avantages sociaux, tels que la couverture maladie-maternité et la possibilité de cotiser pour ta retraite.


Les étapes pour devenir autoentrepreneur

Pour devenir autoentrepreneur, tu dois suivre différentes étapes. Voici un aperçu des démarches administratives à effectuer :

Étape 1 : Choix du régime d'autoentrepreneur

Avant de te lancer, il est important de choisir le régime d'autoentrepreneur qui correspond le mieux à ton activité.


Renseigne-toi sur les différentes options disponibles et les limitations de chiffre d'affaires associées à l'activité que tu souhaites exercer.


Certains secteurs ont des plafonds de chiffre d'affaires plus élevés que d'autres, donc assure-toi de bien comprendre les règles qui s'appliquent à ton domaine.

Étape 2 : Déclaration d'activité

Une fois que tu as choisi ton régime d'autoentrepreneur, tu dois procéder à la déclaration d'activité.


Pour cela, en 2023, tu dois te rendre sur le site de l'INPI et remplir le formulaire de déclaration en fournissant les informations nécessaires sur ton entreprise, ton activité et tes coordonnées.


Cette étape permettra de t'attribuer un numéro SIRET, qui est essentiel pour tes démarches administratives ultérieures.

Étape 3 : Ouverture d'un compte bancaire


En tant qu'autoentrepreneur, il est recommandé d'ouvrir un compte bancaire dédié à ton activité professionnelle.


Cela facilitera la gestion de tes finances et la séparation entre tes dépenses personnelles et professionnelles.


Contacte différentes banques pour comparer les offres et choisis celle qui correspond le mieux à tes besoins.

Étape 4 : Obligations fiscales

En tant qu'autoentrepreneur, tu as des obligations fiscales spécifiques à respecter.


Tu dois tenir un registre des recettes et des dépenses liées à ton activité, et tu devras déclarer ton chiffre d'affaires chaque mois ou chaque trimestre, selon ton choix lors de la déclaration d'activité.


Il est recommandé de se faire accompagner par un expert-comptable pour s'assurer de respecter toutes les obligations fiscales en vigueur.

Étape 5 : Obligations sociales

En tant qu'autoentrepreneur, tu es également soumis à des obligations sociales.


Tu dois t'inscrire auprès de la Sécurité sociale des indépendants (SSI) pour bénéficier de la couverture sociale.


Tu devras payer des cotisations sociales en fonction de ton chiffre d'affaires, qui te permettront de bénéficier de la protection sociale (assurance maladie, maternité, retraite...).

Étape 6 : Gestion administrative

En tant qu'autoentrepreneur, tu devras aussi gérer certaines tâches administratives, telles que la facturation de tes clients, la tenue de ta comptabilité, et la réalisation des déclarations et des paiements de cotisations.


Utilise des outils de gestion et de comptabilité adaptés pour simplifier ces tâches et gagner du temps dans ton quotidien d'entrepreneur.

Les erreurs à éviter

Lorsque tu te lances en tant qu'autoentrepreneur, il est important d'éviter certaines erreurs courantes.


En voici quelques-unes à prendre en compte :

  • Ne pas se renseigner suffisamment sur les réglementations et les obligations propres à ton activité (ex : certaines activités sont réglementées (agent immobilier, coach sportif, etc.)

  • Négliger les démarches administratives, leur gestion et la tenue de ta comptabilité.

  • Ne pas prévoir un budget adéquat pour les charges sociales et fiscales.

  • Ne pas se former et se tenir informé des évolutions de ton secteur d'activité.

  • Négliger la promotion de ton entreprise et le développement de tes compétences en tant qu'autoentrepreneur.


Devenir autoentrepreneur offre de nombreuses opportunités aux personnes souhaitant se lancer dans l'entrepreneuriat.


Les démarches administratives pour devenir autoentrepreneur sont relativement simples, ce qui facilite le processus de création d'entreprise.


En suivant les étapes décrites dans cet article, tu pourras te lancer sur la voie de l'entrepreneuriat en toute confiance.

N'oublie pas que la réussite en tant qu'autoentrepreneur dépend également de ton engagement, de ta passion et de ta persévérance.


Sois prêt(e) à relever les défis, à continuer à te former et à développer tes compétences pour faire prospérer ton entreprise.

Tu es porteur(se)de projet et souhaites devenir autoentrepeneur(e) ? Découvre nos formations différenciantes pour améliorer tes compétences et booster tes résultats :



FAQ

1. Quelle est la différence entre un autoentrepreneur et une micro-entreprise ? Bien que les termes "autoentrepreneur" et "micro-entreprise" soient souvent utilisés de manière interchangeable, il y a une légère différence. L'autoentrepreneur est un statut juridique spécifique qui permet de bénéficier d'un régime fiscal et social simplifié, tandis que la micro-entreprise est une catégorie d'entreprise basée sur le chiffre d'affaires annuel.

2. Quels sont les plafonds de chiffre d'affaires pour un autoentrepreneur ? Les plafonds de chiffre d'affaires pour un autoentrepreneur varient en fonction de l'activité exercée. Par exemple, pour les prestations de services commerciales ou artisanales, le plafond est de 77 700 euros par an. Pour les activités de vente de biens, le plafond est de 188 700 euros par an en 2023.

3. Est-ce que je peux embaucher des employés en tant qu'autoentrepreneur ? En tant qu'autoentrepreneur, tu peux exercer ton activité de manière individuelle. Cependant, si tu souhaites embaucher des employés, tu devras changer de statut et opter pour une forme juridique différente, telle que l'entreprise individuelle ou la société.

Cela vaut également pour le recrutement d'un apprenti.

4. Est-ce que je peux cumuler le statut d'autoentrepreneur avec un emploi salarié ? Oui, il est possible de cumuler le statut d'autoentrepreneur avec un emploi salarié. Cependant, il est important de vérifier les clauses de ton contrat de travail et de respecter les éventuelles restrictions liées à ton activité secondaire (ex : clause de non-concurrence).

5. Est-ce que je peux changer de régime d'autoentrepreneur plus tard ? Oui, il est possible de changer de régime d'autoentrepreneur ultérieurement si tu souhaites évoluer vers une autre forme juridique, telle que l'entreprise individuelle ou la société. Cependant, il est important de se renseigner sur les implications fiscales et sociales d'un tel changement et de prendre conseil auprès d'un expert-comptable.


Auteur : Richard Rufenach, Autoscale®

Posts récents

Voir tout

Bình luận


bottom of page